Ma vie Away From Keyboard

online friends

Pendant longtemps, quad je parlais de ma vie en dehors d’Internet, je disais que c’était ma vie IRL (In Real Life = dans la vraie vie). Comme si mon ordinateur m’éloignait de la vraie vie. Comme si une fois devant mon écran, ce que je vivais n’était plus réel. Comme si surfer sur le net, c’était passer dans un autre espace-temps.

Sauf qu’un jour, j’étais de sortie avec des copines. On avait été boire un verre et après on avait mangé des sushis, parce que c’est un peu une tradition. Les sushis. Ces copines, il se trouve que je les ai rencontrées sur Internet. Alors quand on se voyait, on disait qu’on se faisait une rencontre IRL. Sauf que cette fois-là, l’une d’elle a sorti : On ne devrait pas dire IRL. Internet c’est un peu notre vraie vie aussi. La preuve, on bouffe ensemble ce soir. On devrait plutôt dire AFK, ça correspond mieux. On a réalisé qu’elle avait totalement raison. Et moi, j’ai réfléchis à ça.

AFK. Away From Keyboard (= loin du clavier).

C’est tellement ça. J’ai une vie devant l’ordi, et une vie en dehors . Il n’y en a pas de plus réelle que l’autre. Certes, parfois rien ne remplace le contact physique, la proximité. Mais ce qui se passe sur mon écran, c’est réel !

Pendant très longtemps, je n’ai pas été une fille qui allait facilement vers les autres. Ça s’est un peu arrangé maintenant, mais tout est relatif. Pourtant, je suis une fille qui aime bien rigoler et amuser la galerie. Je sais qu’on ne dirait pas quand on me rencontre et que je passe mon temps à rougir, mais c’est la vérité.

Bien en sécurité derrière mon clavier, j’ai appris à  m’assumer, à aller vers les autres, à faire ma chieuse, à m’exprimer, à communiquer.

 J’ai rencontré des gens que je n’aurais jamais connus sans Internet, sans les forums, sans les réseaux sociaux ! Alors oui, c’est dommage de rester derrière un écran, mais après on se voyait AFK ! Oui, une grande partie de ma vie se passe sur Internet, ou du moins ça a été le cas pendant longtemps, mais elle n’en est pas moins demeurée réelle !

Quand j’ai débarquée à Paris, j’étais seule. Totalement seule. J’ai fait une prépa, j’ai rencontré des gens, je me suis fait des amis et c’était cool. Sauf que j’ai arrêté et je suis allée à la fac. La fac, c’était l’enfer sur terre. Alors oui, je me suis réfugiée dans un petit monde virtuel parce que c’était rassurant sur le moment.

Sauf que le résultat n’est pas celui que vous croyez. J’ai rencontré des rôlistes, des écrivains, des fanficeurs, des lecteurs, des fangirls et des gens bien. Et il y a même des gens que je n’ai PAS rencontré sur Internet. Certains sont devenus mes amis, voire même mes meilleurs amis. Pendant quelques mois ou des années. Ainsi va la vie, les gens vont et viennent, on se croise et on se sépare. On a partagé quelque chose à un moment précis, après cela dure ou s’efface, peu importe.

Ces personnes rencontrées sur Internet, ces gens qui n’étaient que des pseudo, je les vois AFK. Certains plus souvent que d’autres. Ces relations existent réellement et je ne me leurre pas sur leur nature. Parce que je sais sur qui je peux compter en cas de problème et je sais sur qui compter pour aller dans un bar et parler de trucs mi-débiles mi-sérieux et re-mi-débiles derrière.

Quand j’éteins mon ordi, je ne vais pas dans la vie réelle.
Non, en fait… je lâche simplement mon clavier.

online friends

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires sur “Ma vie Away From Keyboard

  1. Je suis totalement d’accord avec toi, apres il ne faut pas tomber dans le coup de « tu ne sors pas de la journée, tu ne vois plus personne » mais quand on arrive a faire la part des choses, c’est une vrai aventure, où on apprend beaucoup de chose, sur nous même, avec des rencontres etc

Laisser un commentaire

Post Navigation