J’ai un emploi du temps de ministre

J’ai un emploi du temps de ministre, c’est souvent ce que je dis à mes dates pour les prévenir qu’il sera très difficile de caler un rendez-vous. C’est vrai, mon agenda n’a jamais été aussi surchargé de toute ma vie. J’ai toujours quelque chose à faire, c’est presque infernal. Il est vraiment très rare de voir un jour vide dans mon agenda . Ou plutôt dans mes agendas. Parce que oui, j’en tiens plusieurs.

J’ai un premier agenda général, celui qui contient à peu près toute ma vie. Il y a mes cours, notés heure par heure, mon planning d’alternance (une semaine sur deux), mes rendez-vous, mes sorties et même mon programme de blogueuse quand je suis motivée. Au début, j’avais un joli code couleur. Maintenant, c’est très bordélique et pas très joli, il faut être honnête. Mais tout est fait pour que je n’oublie rien et je peux vous dire que ce n’est pas gagné d’avance. J’ai tellement de choses à penser que si je ne le note pas, je sais que je l’oublierai .

Ensuite, j’ai un second agenda consacré exclusivement à mes activités associatives. Je gère les interventions en milieu scolaire de sensibilisation aux LGBTphobies, je peux vous dire que ça demande de l’organisation ! Je note toutes ces interventions, mais aussi le planning d’envoi de mails à mes bénévoles pour les prévenir de telle ou telle intervention, ou des formations. Je note aussi mes créneaux de bénévolat, toutes les activités de mes asso, les rassemblements, les journées mondiales, bref TOUT. Souvent, ça fait doublon avec mon premier agenda, mais il y a des détails que je ne note que dans le second alors… j’ai vraiment besoin des deux. En plus, ça me permet de séparer un peu mes différentes vies et je vous assure que c’est vital.

Enfin, j’ai trois carnets. Parfaitement : trois. Et ils sont tous essentiels. Un carnet pour noter mes idées et programmer mes vidéos sur Youtube. Un carnet dédié à l’avancé de mon mémoire de recherche (le site d’information Yagg et les communautés LGBT+ en ligne). Un carnet pour mes relations avec les collèges et lycées (cf. mon travail de responsable des interventions en milieu scolaire) dans lequel je prends des notes sur toutes les conversations, problèmes, projets qui concerne cette commission.

En plus de tout ça, j’ai également divers carnets de notes consacrés à l’écriture que je trimbale quand j’ai assez de place. Mais disons que comme je n’ai plus le temps d’écrire depuis quelques mois, je ne m’encombre plus avec.

Avec tout ça, j’ai de plus en plus tendance à prévoir mes activités un mois à l’avance. Que dis-je ? J’y suis obligée ! Si je veux pouvoir faire tout ce que je veux, je me dois de tenir des agendas de façon assez stricte. Enfin stricte… façon de parler. Bien sûr que je raye des trucs quand je n’ai pas le temps ou tout simplement pas envie ! Bien sûr que je me cale des sorties du jour au lendemain, juste pour le plaisir !

Parce qu’à part la fac et le boulot, rien de ce que je fais n’est une contrainte. Jamais. Je fais tout ça, je booke à mort mon agenda parce que je le veux bien. Parce que j’en ai envie. Parce que ça me fait me sentir bien. Tout n’est pas que du travail ! Il y a aussi beaucoup de sorties, plus que je n’en ai jamais eu en quatre années post-bac.

agenda organizers

Toutes ces notes dans mes agendas, c’est beaucoup de plaisir et surtout un moyen pour moi de m’épanouir. Je ne me suis jamais sentie aussi bien dans mes baskets que je ne le suis actuellement.

J’aime avoir une vie bien remplie, avoir des dizaines de projets, voir du monde, être active ! Cela m’empêche de broyer du noir et de trop réfléchir. Et ne croyez pas que je n’ai pas de journée de glande intersidérale, que je ne passe pas mes soirées à végéter en regardant des trucs débiles à la télé. Je suis une personne normale, doublée d’une procrastinatrice (surtout lorsqu’il s’agit de mon boulot pour la fac, bizarrement).

Le pire, c’est que je trouve que je passe trop de temps à ne rien faire, j’aimerais pouvoir être encore plus active ! J’aimerais pouvoir trouver le temps d’écrire, de mener d’autres activités, de m’engager encore plus. Malheureusement mon énergie n’est pas inépuisable et les journées ne font que 24 heures.

Ce qui est le plus épuisant pour moi, c’est d’avoir plusieurs vies. Devoir changer constamment de costume. Étudiante, employée, militante, blogueuse, écrivain, RPGiste, amie… C’est ça qui me bouffe mon énergie. Je suis obligée de cloisonner certaines de mes activités pour éviter de tout mélanger et surtout de me perdre.

Mais je ne me plains pas. J’ai besoin de toutes ces activités. Que ce soit pour vivre, pour préparer mon avenir, pour rire, pour me sentir utile, pour être moi-même.

Un jour, peut-être que je me calmerais. Demain ? Après-demain ? Dans un an ? Dans dix ans ? Je n’en sais rien. Mais tant que j’ai de l’énergie, tant que j’arrive à suivre et que je trouve encore le temps de sourire, alors je continuerais. Même si c’est vrai que 2 agendas et trois carnets, c’est un peu lourd dans mon sac à main.

signa

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires sur “J’ai un emploi du temps de ministre

  1. moi aussi je suis fan d’agenda

  2. Han merde ça me donne envie d’acheter des carnets, c’est pas bon ça !! Haha en tout cas super article. J’adore voir comment les gens s’organisent, ça me permet de leur piquer des idées d’organisations ;)

Laisser un commentaire

Post Navigation