Non, mon orientation sexuelle n’est pas privée.

« Avec qui tu couches, ça ne regarde personne.
L’orientation sexuelle, c’est de l’ordre du privé. »

Voilà souvent ce que j’entends. Ça m’énerve, vous ne pouvez pas imaginer à quel point. Je ne supporte pas ce genre de réflexion, ça me donne envie de mordre et de casser de la vaisselle. Parce que je ne suis pas d’accord. Mon orientation sexuelle n’est pas privée. Et je vais vous expliquer pourquoi.

En fait, je peux tout résumer en une seule situation.

Lundi matin. Alice, Marie et Kévin sont à la machine à café. Ils se racontent leur week-end. Kévin se vante d’être parti au bord de la mer avec sa copine, Axelle. Alice raconte qu’elle a dû se taper la belle famille de son fiancé, Jules. Marie ne dit rien, pourtant elle a passé un super week-end à la campagne avec sa chérie, Emilie. Kévin propose alors une sortie au restau, tous ensembles, pour fêter son anniversaire. Bien sûr, avec Axelle et Jules. Marie ne dit rien, elle ne viendra pas avec Emilie.

Pourquoi la seule orientation sexuelle publique, ça serait l’hétérosexualité ?  Pourquoi dire qu’on sort avec une personne de même genre, ce serait faire étalage de sa vie privée alors que les hétéros parlent sans complexe de leur conjoint et installent bien en évidence une photo de leur famille délicieusement hétéronormée sur leur bureau ? Je ne dis pas que tous les hétéros le font, il y en a même qui détestent entendre les autres parler de leur couple, mais disons que ça ne choque personne quand ils le font. C’est considéré comme normal.

Si l’hétérosexualité n’est pas privée, alors pourquoi ma bisexualité le serait-elle ? Et l’homosexualité ?

Je fais une une différence entre orientation sexuelle et sexualité . Même s’il y a le mot « sexe » dans les deux, ça ne veut pas du tout dire la même chose ! Read More →

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mon genre, ta gueule !

Cela fait un moment que j’envisage d’écrire cet article. J’ai cette envie de poser mes réflexions à plat, ne serait-ce que pour me remettre les idées en place. J’avais un peu peur. Peur de m’exposer, peur de ne pas savoir comment dire les choses, peur d’écrire des bêtises, peur de me tromper. Finalement, j’ai décidé de parler de moi, seulement de moi et de personne d’autre. Ce que j’écris n’engage que moi et tant pis.

J’ai décidé d’envoyer le genre se faire foutre . Surtout le mien.

A la naissance, j’ai été assignée fille. Je n’en suis pas mécontente, je suis même plutôt à l’aise avec ça si vous voulez tout savoir. J’aime mon corps tel qu’il est et je ne souhaite pas en changer. Dans ma vie de tous les jours, je m’accommode de mon genre social féminin. En réalité, peut-être ne me serais-je jamais posé de questions si je n’avais pas été sensibilisée à la question du genre au cours de mes activités militantes, si je n’avais pas fréquenté des personnes non-cisgenres.

Pour être honnête, je ne me sens pas forcément plus fille que garçon . Pas dans le sens où je ne me sens ni l’un ni l’autre, mais plutôt les deux. J’ai souvent eu une identité de garçon. Spontanément sur Internet, là où on n’a pas besoin de montrer son visage, je me présente comme un garçon. Sauf… sauf depuis que j’ai ouvert mes blogs au nom de Cordélia. Rétrospectivement, je n’aime pas tellement ce pseudo, même s’il représente assez bien la personne derrière laquelle je me cache dans mes articles. Mais bon, ce n’est pas vraiment le moment de revenir là-dessus.

Je jongle avec un prénom féminin et un prénom masculin depuis des années. Et ce n’est qu’en abandonnant le second que je réalise à quel point il me manque. Je me sentais bien avec et parler de moi au masculin ne m’a jamais posé problème. J’aime jouer avec mon apparence, aussi, en mode gender fucking. Je n’ai jamais autant apprécié mon corps depuis que je me suis rendue compte que je pouvais tirer partie de mon côté androgyne. Read More →

Rendez-vous sur Hellocoton !

Non, je ne cherche pas de petit•e ami•e

célibataire
Et ça n’est pas un problème.

Cela fait un moment que je suis seule maintenant. Pendant longtemps, je me suis lamentée à cause de ça. Sans petit•e ami•e en vue, j’avais l’impression d’être esseulée, seule et solitaire. Je pensais que j’avais besoin d’avoir quelqu’un dans ma vie, que c’était un véritable manque et que si je restais seule, alors cela signifiait que je ne valais pas grand chose. Je croyais que je ne pouvais recevoir de l’affection que de la part d’un•e petit•e ami•e.

J’avais tort.

Non, je n’ai pas besoin de quelqu’un dans ma vie . Quelqu’un qu’on pourrait qualifier de petit•e ami•e. Et ce n’est pas une réflexion de fille aigrie qui n’a trouvé personne parce qu’elle est trop moche et trop conne. Des occasions, j’en ai eu quelques unes ces dernières années. Quand je les ai saisies, ce n’était que pour fricoter, pour me sentir bien, pour me sentir désirée. Ce n’est pas un mensonge, si j’avais voulu à tout prix me trouver un copain ou une copine, j’aurais trouvé.

Sauf que non, je ne veux pas.

Je ne veux pas de quelqu’un qui me colle aux basques, qui m’envoie 15 SMS par heure et attende que je rende la pareille, qui veuille regarder mes séries avec moi, qui ait envie de sexe quand moi non. Je préfère rester seule. Et être accompagnée quand j’en ai envie, pour une durée que je choisis, sans envisager forcément de lendemain. Je ne veux pas me retenir de tourner autour d’un•e mignon•ne sous prétexte que je suis en couple.

Je ne veux pas être en couple. Merde. C’est trop de problèmes. J’ai déjà mes problèmes perso, je ne vais pas en plus m’encombrer de ceux de quelqu’un d’autre.

Oui, mais l’amour c’est ce qu’il y a de plus important dans la vie, être seul•e c’est triste. Read More →

Rendez-vous sur Hellocoton !

Nouvelles expériences de 2014

Bonjour ! Aujourd’hui, j’ai le plaisir de partager avec vous le bilan de mes expériences de 2014. Tout ce que j’ai fait pour la première fois en 2014 est listé ici ! Ou presque, je ne vais pas tout raconter non plus ;)

Vie personnelle

Trouver ma voie (ou presque)
Avoir un salaire
Pleurer sur des romans
Fêter le nouvel an en Creuse, au coin du feu
Voir se sceller des amitiés, d’autres se dissoudre
Avoir un grand-parent décédé
Avoir une cousine à l’hôpital
Faire des crises d’angoisse
Faire le ménage dans ma vie et mes activités
Remettre de l’ordre dans mes priorités
Reprendre le dessus sur ma vie
Apprendre à me comprendre
Être une vraie blogueuse
Rencontrer Hugo
Voir des amies partir à l’étranger
Me questionner sur mon genre
M’inscrire sur un site de rencontre
Sortir dans un bar lesbien
Prendre goût au flirt
Avoir un agenda surchargé Read More →

Rendez-vous sur Hellocoton !

C’est Nonoël !

Cette année encore, j’ai été bien gâtée par Papa Noël. J’ai reçu de beaux et nombreux cadeaux. Si vous avez bonne mémoire, vous vous souvenez peut-être que j’ai écrit sur ce blog ma liste au Père Noël début décembre. Comme je l’imaginais, mes vœux n’ont pas été tous exaucés, mais je crains d’avoir été un peu trop exigeante !

J’ai d’abord reçu des livres ! Cinq beaux livres à ajouter dans ma petite bibliothèque

cinq livres cadeaux de Noël

Wonder de R.J. Pallacia, j’ai lu ce roman dans sa version numérique en octobre  C’est un roman sur le handicap et le regard des autres qui m’a énormément émue, je vous invite à lire la petite critique que j’avais écrite juste là. Read More →

Rendez-vous sur Hellocoton !