Non, je ne cherche pas de petit•e ami•e

célibataire
Et ça n’est pas un problème.

Cela fait un moment que je suis seule maintenant. Pendant longtemps, je me suis lamentée à cause de ça. Sans petit•e ami•e en vue, j’avais l’impression d’être esseulée, seule et solitaire. Je pensais que j’avais besoin d’avoir quelqu’un dans ma vie, que c’était un véritable manque et que si je restais seule, alors cela signifiait que je ne valais pas grand chose. Je croyais que je ne pouvais recevoir de l’affection que de la part d’un•e petit•e ami•e.

J’avais tort.

Non, je n’ai pas besoin de quelqu’un dans ma vie . Quelqu’un qu’on pourrait qualifier de petit•e ami•e. Et ce n’est pas une réflexion de fille aigrie qui n’a trouvé personne parce qu’elle est trop moche et trop conne. Des occasions, j’en ai eu quelques unes ces dernières années. Quand je les ai saisies, ce n’était que pour fricoter, pour me sentir bien, pour me sentir désirée. Ce n’est pas un mensonge, si j’avais voulu à tout prix me trouver un copain ou une copine, j’aurais trouvé.

Sauf que non, je ne veux pas.

Je ne veux pas de quelqu’un qui me colle aux basques, qui m’envoie 15 SMS par heure et attende que je rende la pareille, qui veuille regarder mes séries avec moi, qui ait envie de sexe quand moi non. Je préfère rester seule. Et être accompagnée quand j’en ai envie, pour une durée que je choisis, sans envisager forcément de lendemain. Je ne veux pas me retenir de tourner autour d’un•e mignon•ne sous prétexte que je suis en couple.

Je ne veux pas être en couple. Merde. C’est trop de problèmes. J’ai déjà mes problèmes perso, je ne vais pas en plus m’encombrer de ceux de quelqu’un d’autre.

Oui, mais l’amour c’est ce qu’il y a de plus important dans la vie, être seul•e c’est triste.

Non, je ne trouve pas. De l’amour, j’en reçois. Oui, j’ai des gens autour de moi pour me prendre dans leurs bras et pour déposer un bisou sur ma joue. Ne venez pas me parler de sexe, comme si tous les couples s’éclataient au lit. Si j’ai envie, je sais que je peux trouver. Je ne suis pas triste d’être seule. Je ne me sens pas mal parce que je suis célibataire.

Le problème, c’est que même si ma tête me dit de rester célibataire, j’ai quand même un petit cœur d’artichaut. On contrôle difficilement ses sentiments, même en étant la personne la plus raisonnable du monde. Je dis que je n’ai pas besoin de petit•e ami•e, que je n’en veux pas et que je n’en cherche pas, pas que je repousserai toutes les amourettes qui se présenteront à moi dans le futur. Nuance.

J’ai juste compris récemment qu’être en couple n’était pas une finalité . Avoir quelqu’un dans sa vie, cela peut être un plus, mais ce n’est pas essentiel pour être épanoui•e.

Je suis célibataire et je vais bien.

Je suis célibataire, mais cela ne veut pas dire que je ne vis aucune histoire de cœur. Ou de pas-cœur d’ailleurs. Et non, ça ne fait pas de moi une traînée, bordel. Je n’ai pas envie de me poser, c’est tout. J’aime papillonner, j’aime flirter, j’aime jouer.

Pourquoi absolument vouloir se mettre « en couple » ? Ne fréquenter personne d’autre, se fermer à toutes les opportunités sous prétexte qu’on a trouvé quelqu’un ? Je n’ai même pas vingt-deux ans, pourquoi devrais-je nécessairement me caser et faire des projets ? J’ai toute la vie pour ça.

Non, je ne veux pas de petit•e ami•e. Et je me sens très bien, merci.

Et toi ?

Tu es célibataire par choix ? Par envie ? Par facilité ? Par manque d’opportunités ? Est-ce que tu sacralises le couple ou pas ? Ça te fait envie ? N’hésite pas à en discuter avec moi via les commentaires et si tu as apprécié cet article et/ou que tu partages mon point de vue, n’oublie pas de le partager sur les réseaux sociaux parce que le partage, c’est important pour la vie du blog !

signa

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 commentaires sur “Non, je ne cherche pas de petit•e ami•e

  1. Enfin! Je me sens moins seule! Mes amis commencent de plus en plus à vouloir « me caser »… bon, c’est dit sur un ton moqueur, mais je sais bien que c’est pas dit totalement à la blague. Je suis la seule de mes amis proches qui est encore célibataire (PIRE, qui n’a JAMAIS été en couple en 22 ans de vie), et certains me demandent à l’occasion si je ne suis pas « en manque » (d’attention, d’affection, et tout le reste) et je leur réponds qu’il est difficile d’être en manque de quelque chose qu’on a pas connu (un peu comme la cigarette ou la drogue).

    Bref, je suis introvertie et assez réservée de nature, alors je vis très bien mon célibat. De toute façon, je n’aime pas forcer les choses et je me dis que ça arrivera quand ça arrivera, point barre! ;-)

  2. Approbation matinale ! Je suis on ne peut plus d’accord avec toi sur le sujet. La vie de couple est un construit social passablement oppressant quand on en a conscience. (si mon dernier commentaire-fleuve n’était pas assez clair sur mon opinion ^^’)

  3. Bonjour Cordélia, voilà un billet qui me plait. Etant moi-même indépendante et solitaire, je sais que je pourrais vivre seule et kiffer (et me faire plaisir quand j’en ai envie). Il se trouve que je vis en couple depuis… 20 ans… (oui, ça fait peur, j’ai peur rien que de le lire). Et la vie de couple ne me pèse pas car j’ai rencontré quelqu’un qui me ressemble, aussi autonome et indépendant que moi. Les 15 sms, les « on fait tout ensemble pask’on est un COUPLE et les séries matées (systématiquement) ensemble, pas de risque. On partage des choses, on en fait plein séparément, on a nos enfants. Pas collés, pas scotchés, pas jaloux d’on ne sait quoi. Notre équilibre, quoi. Sera-t-on encore ensemble dans 1 an 15 ans, 40 ans ? Aucune idée, mais tant qu’on est bien comme ça, on ne change pas :).
    Bref, tout ça pour dire que ton choix, je le comprends, tout comme je comprends celles/ceux qui veulent 0 ou 10 enfants.
    A bientôt !

    • En couple depuis 20 ans, ouais ça impose xD
      Mais ça fait plaisir de savoir qu’il y a des couples pas collés l’un à l’autre, indépendant l’un de l’autre ^^
      Merci pour ton commentaire

  4. Je trouve que tu expliques très bien tes raisons. le couple n’est pas du tout une finalité, et l’on ne devrait pas juger les gens sur ce fait. Après, je trouve cela dommage de devoir se justifier sur ce choix de vie. Comme je l’ai dit, on n’est pas obligé d’être en couple, et je connais beaucoup de personne qui essaye désespérément de se mettre en couple pour ne pas vivre seul, alors qu’ils en sont incapables. Personnellement, je suis en couple depuis trois ans, mais j’avoue parfois regretter de ne pas vivre seule, de ne pas pouvoir faire toujours ce dont j’ai envie. Après, je pense que lorsqu’on aime la personne, on accepte plus facilement cet état de fait. Mais tant que tu n’as pas trouvé la personne avec qui tu as envie de partager ta vie, il ne faut pas brusquer les choses. Et puis, même si tu trouvais cette personne, rien ne t’empêche de continuer à vivre de ton côté, à avoir ton propre appartement et tes loisirs rien qu’à toi. Le couple ne doit jamais devenir une pression ou une prison, il faut se garder des coins secrets.
    De plus, il est certain que tant que l’on n’est pas prêt, que l’on n’a pas envie de renoncer à une part de sa liberté, se mettre en couple ne sert à rien et ne fera que se dégoutter des relations à venir. C’est dommage que certaines personnes veulent se mettre en couple à tout prix, que ce soit chez les ados ou les plus vieux. Comme si maintenant il fallait absolument afficher partout sa vie privée, faire comme tout le monde. Comme tu l’as si bien dis, tu as toute la vie devant toi ;)

  5. Effectivement, le célibat c’est un mode de vie comme un autre et on devrait être libre de choisir son mode de vie sans être jugé à coup de « mais honey ! Si t’es pas casé(e) avant tel âge, tu perds de ta valeur marchande ! ».
    Perso, l’idée de vivre seul me plombe un peu le moral. J’aime bien avoir quelqu’un avec moi, pour la convivialité, partager un bon repas, une discussion légère ou des tas de débats, ou juste un silence tranquille, ou lui mettre sa misère à la console… Mais dans le fond, ça n’a pas besoin d’être un(e) amoureux(se), une collocation cool me conviendrait aussi. L’important pour moi c’est d’avoir mon espace vital, de pouvoir être seul quand j’en ai envie et qu’on respecte mes temps de silence (qui a dit « bouder » ? Qu’il se dénonce ! ).
    Ma seule conviction sur le fait de vivre ensemble, c’est que ça doit être enrichissant, sinon c’est pas la peine. Il n’y a rien de pire que la solitude à deux.

  6. Ooooh, Litsiu a grave raison quand il dit : « Il n’y a rien de pire que la solitude à deux. » Ça craint puissance dix mille, ça. Et c’est quelque chose que j’ai dû finir par apprendre, par la force des choses. Comme j’ai une famille tellement exemplaire et parfaite qu’on se demande comment on fait pour exister, quand j’étais ado j’ai voulu replaquer le même schéma sur ma vie, mais ça n’a pas marché, bien entendu !
    Le célibat assumé, ça permet de kiffer sa vie et aussi de se connaître soi-même vraiment bien, de façon aussi à savoir direct si jamais on aura envie d’égorger telle ou telle personne au bout de deux mois ensemble. En ce moment, en plus, j’ai un peu du mal avec le sentiment amoureux, parce que je ne veux appartenir à personne d’autre qu’à moi-même et je ne veux pas être responsable de quelqu’un, ça va pas la tête ! Merci, mais j’ai déjà donné. Pour le moment, les gens avec lesquels j’ai été pendant mon célibat assumé ont toujours un peu eu du mal avec ça, mais j’imagine que si j’ai de la chance, un jour, je tomberai sur un-e « meilleur-e ami-e » cool, pas pénible, fantastique, qui aura la même vision des choses que moi, et on se laissera vivre nos vies tranquillement en partageant des trucs géniaux sans s’empêcher d’aller nous amuser ailleurs.
    De toute façon, j’ai encore trente-cinq fois le temps de changer d’avis sur la vie en général avant d’en arriver à l’âge où c’est plus socialement accepté de pas être casée – et même quand j’y serai, celui qui se permet de me faire une réflexion, je l’emmerde. Alors il paraît que ce serait du gâchis parce que je suis « a good homemaker » mais franchement, prout, quoi. Du coup, ouais, effectivement, je me retrouve complètement dans ton article :)

  7. Coucou :)

    Ca faisait un bon petit moment que je n’étais pas venue découvrir ton blog et tes articles ! J’ai regardé pas mal de tes vidéos Youtube et je dois te dire que tu assures comme un chef ! Tu es vraiment très agréable à regarder et à écouter !
    Je me reconnais pas mal dans ton article parce que avant d’être avec Léa j’étais beaucoup comme ça, j’aimais être en couple mais j’aimais aussi beaucoup papillonner autour de moi, ça m’a d’ailleurs valut plusieurs situations plutôt cocasses m’enfin là n’est pas le sujet xD
    J’ai juste envie de te dire de profiter sans fermer les yeux à une possible histoire d’amour sérieuse, quand ça sevra arriver, ça arrivera et je pense que tu en seras heureuse !

    Tendresse et baisers sucrés

    • Hey hey !
      ça fait plaisir de te voir par ici ^^ moi aussi je te suis de loin je l’avoue, mais comme je ne m’intéresse pas à la beauté/mode, je ne lis que quand tu écris des articles n’entrant pas dans ces catégories xD
      Oui je ne me ferme à rien, mais clairement je ne suis pas dans un état d’esprit de couple en ce moment ^^
      Bonne journée :)

  8. Perso, j’ai jamais eu envie d’être en couple .. Et encore moins de fondé une famille.
    Quand je suis avec des proches, je pense tout de suite a une improbable futur trahison (un trauma dû au divorce de mes parents ?).
    Bref, je suis pas du genre a faire confiance au autres.

Laisser un commentaire

Post Navigation