Archives des tags: études

J’ai un emploi du temps de ministre

J’ai un emploi du temps de ministre, c’est souvent ce que je dis à mes dates pour les prévenir qu’il sera très difficile de caler un rendez-vous. C’est vrai, mon agenda n’a jamais été aussi surchargé de toute ma vie. J’ai toujours quelque chose à faire, c’est presque infernal. Il est vraiment très rare de voir un jour vide dans mon agenda . Ou plutôt dans mes agendas. Parce que oui, j’en tiens plusieurs.

J’ai un premier agenda général, celui qui contient à peu près toute ma vie. Il y a mes cours, notés heure par heure, mon planning d’alternance (une semaine sur deux), mes rendez-vous, mes sorties et même mon programme de blogueuse quand je suis motivée. Au début, j’avais un joli code couleur. Maintenant, c’est très bordélique et pas très joli, il faut être honnête. Mais tout est fait pour que je n’oublie rien et je peux vous dire que ce n’est pas gagné d’avance. J’ai tellement de choses à penser que si je ne le note pas, je sais que je l’oublierai .

Ensuite, j’ai un second agenda consacré exclusivement à mes activités associatives. Je gère les interventions en milieu scolaire de sensibilisation aux LGBTphobies, je peux vous dire que ça demande de l’organisation ! Je note toutes ces interventions, mais aussi le planning d’envoi de mails à mes bénévoles pour les prévenir de telle ou telle intervention, ou des formations. Je note aussi mes créneaux de bénévolat, toutes les activités de mes asso, les rassemblements, les journées mondiales, bref TOUT. Souvent, ça fait doublon avec mon premier agenda, mais il y a des détails que je ne note que dans le second alors… j’ai vraiment besoin des deux. En plus, ça me permet de séparer un peu mes différentes vies et je vous assure que c’est vital.

Enfin, j’ai trois carnets. Parfaitement : trois. Et ils sont tous essentiels. Un carnet pour noter mes idées et programmer mes vidéos sur Youtube. Un carnet dédié à l’avancé de mon mémoire de recherche (le site d’information Yagg et les communautés LGBT+ en ligne). Un carnet pour mes relations avec les collèges et lycées (cf. mon travail de responsable des interventions en milieu scolaire) dans lequel je prends des notes sur toutes les conversations, problèmes, projets qui concerne cette commission.

En plus de tout ça, j’ai également divers carnets de notes consacrés à l’écriture que je trimbale quand j’ai assez de place. Mais disons que comme je n’ai plus le temps d’écrire depuis quelques mois, je ne m’encombre plus avec.

Avec tout ça, j’ai de plus en plus tendance à prévoir mes activités un mois à l’avance. Que dis-je ? J’y suis obligée ! Si je veux pouvoir faire tout ce que je veux, je me dois de tenir des agendas de façon assez stricte. Enfin stricte… façon de parler. Bien sûr que je raye des trucs quand je n’ai pas le temps ou tout simplement pas envie ! Bien sûr que je me cale des sorties du jour au lendemain, juste pour le plaisir ! Read More →

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’ai été en classe prépa (PCSI)

classe prépa maths

J’ai passé un an en classe prépa

Vous le savez peut-être si vous suivez mon blog depuis le tout début, mais il se trouve qu’après le lycée, j’ai fait une classe prépa. Plus précisément une CPGE PCSI, une Classe Préparatoire aux Grandes Ecoles : Physique, Chimie et Sciences de l’Ingénieur. Oui, rien que ça. Et si vous voulez encore des lettres sans le moindre sens (sauf pour les initiés), je peux même ajouter que j’étais en HX1.

Ça n’a duré qu’un an. Une petite année. Neuf petits mois. Ensuite, j’ai changé d’orientation.

Quand j’étais en prépa, on me disait que j’étais l’élite de la nation. C’était vrai et faux à la fois. Faire partie de l’élite de la France, en soit, c’était cool. Vous n’imaginez pas ma fierté lorsque j’ai vu sur le site Admission Post-Bac que j’étais accepté dans LE lycée. Le premier lycée public de France dans ma filière à l’époque, en terme de résultats aux concours (je précise public, car apprenez que des privés comme Ginette squatte toujours la première place). C’était la classe, j’étais sur mon petit nuage.

Sauf que voilà, tout ne s’est pas passé comme prévu. En en même temps, c’était tellement prévisible. Ça a été l’horreur… et en même temps un moment merveilleux. Même des années après, j’ai du mal à qualifier mon expérience en classé prépa.

Bien évidemment, je me base exclusivement sur mon expérience personnelle et celles de mes amis. N’allez pas faire des généralités là où je n’en fais pas. Merci d’avance. Read More →

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’ai toujours aimé les maths

Si vous avez l’habitude de lire les articles de mon blog (notamment celui-là), vous savez peut-être qu’avant de faire des études dans le web, avant même l’histoire de l’art, j’ai fait des études scientifiques. Plus précisément, j’ai passé un Bac S (obtenu avec mention très bien) et je suis ensuite montée à Paris pour entrer dans une prépa parisienne très réputée (sur la montagne Sainte-Geneviève…). Une prépa PCSI plus précisément (Physique-Chimie et Sciences Industrielles).

Si j’ai arrêté la prépa, c’était parce que ça ne me correspondait pas, parce que j’étais trop jeune, parce que je ne savais pas travailler ? Tout ça à la fois. Disons que ça reste encore un mystère dans ma tête.

La vérité, c’est que j’ai toujours aimé les maths . Parfaitement ! Cette matière considérée comme « difficile et chiante » . C’est typiquement le seul cours duquel quand on sort et qu’on dit « j’ai rien compris » , on est considéré comme une personne cool.

Vous n’avez rien compris. Les maths, c’est cool ! Les maths, c’est utile ! Les maths, c’est amusant ! Les maths, c’est beau ! Les maths, c’est de la poésie . Qu’y a-t-il de plus orgasmique que de réussir des exercices de maths complexes, de comprendre que ce tout le monde considère comme ultra difficile et d’aller au bout d’une réflexion a priori totalement abstraite ?

A l’école, au collège, au lycée, j’aimais la quasi-totalité des matières. Même si la chimie a été pendant longtemps MON domaine, il n’en demeure pas moins que je trouvais aux mathématiques quelque chose de spécial. Oui, c’est chiant de faire des fractions et des pourcentages, mais quand on en arrive à la théorie des groupes, je vous jure que c’est surkiffant. Read More →

Rendez-vous sur Hellocoton !